Conseil municipal du 8 avril 2019

La séance du conseil municipal s'est déroulée lundi 8 avril à 20 h 30, en salle du conseil à l'Hôtel de Ville.

ORDRE DU JOUR

2019-04-01 : Vote des taux 2019 de fiscalité directe 

2019-04-02 : Adoption du Budget primitif 2019 de la Ville de Saint-Sever

2019-04-03 Adoption du Budget primitif 2019 de l’eau de la Ville de Saint-Sever

2019-04-04 : Adoption du Budget primitif 2019 de de l’Assainissement de la Ville de Saint-Sever

2019-04-05 : Adoption du Budget primitif 2019 du Lotissement Lafontaine de la Ville de Saint-Sever

2019-04-06 : Adoption du Budget primitif 2019 de l’écoquartier NAUTON de la Ville de Saint-Sever

2019-04-07 : Adoption du Budget primitif 2019 du Musée d’art et d’histoire du cap de Gascogne de la Ville

de Saint-Sever                                  

2019-04-08 : Subventions attribuées aux associations

2019-04-09 : Renouvellement de la convention d’objectifs entre la Ville de Saint-Sever et l’Association des Fêtes de Saint-Sever

2019-04-10 : Validation du tableau des emplois permanents et non permanents de la collectivité

Télécharger l'ordre du jour

Note introductive

Le principal point abordé lors de la séance du conseil municipal du 8 avril 2019 concernait le vote du budget primitif 2019 (cf. présentation).
Suite à une erreur matérielle que l'opposition n'avait pas voulu modifier le soir du dernier conseil concernant le budget principal de la Ville le 29 mars dernier, Arnaud Tauzin, maire de Saint-Sever précise qu'il assume cette erreur d’écriture faite par les services administratifs.
En effet, le maire et son équipe assume le management mis en place depuis 2014 car au fond, il y a deux manières de manager :

  • La première

-          où les agents exécutent
-    le sous-chef contrôle
-    le chef corrige
-    le grand chef valide
C’est un management à l’ancienne qui non seulement ne garantit pas le 0 erreur, mais qui sclérose l’administration.

  • Il y a une deuxième manière de manager

-    Où l’on confie des missions aux agents, et qui assument des responsabilités.
-    On démultiplie ainsi le travail réalisé et on fait monter en compétence les agents.
C’est ce management que la Ville a choisi et assume.
Depuis le dernier conseil, la Ville a pris la précaution d’appeler le service de contrôle de légalité de la Préfecture qui précise que :

Le budget présenté est en sur équilibre, il y avait moins de dépenses que de recettes. L'adoption du budget aurait donc très bien pu se faire lors du dernier conseil. Le service de contrôle de légalité de la Préfecture aurait validé ce budget. D’ailleurs, l’article L. 16 12-7 du Code Général des Collectivités Territoriales en prévoit les modalités.

Télécharger la présentation

Télécharger le compte-rendu